Réalité ou fiction : 10 règles sur le vin français (et quelques mythes)

0
501

Nous sommes nombreux à apprécier un bon verre de vin, mais savons-nous vraiment ce que nous buvons ? Est-ce que tous les vins se valent ? Quels sont les mythes à connaître pour ne pas nous laisser bluffer ? Nous répondons à ces questions et étudions plus en détail les particularités du vin français.

Le vin français : une histoire plurimillénaire

C’est au cours du Néolithique, il y a environ 11 000 ans, que l’on voit apparaître les premières traces de cultures viticoles. Au fil des siècles, différentes cultures ont contribué à cette grande aventure qui perdure jusqu’à nos jours. La France est reconnue comme l’un des pays les plus anciens producteur de vin, considéré depuis longtemps comme une boisson noble.

Un goût unique : le terroir

Depuis très longtemps, les vignerons ont essayé de produire des vins caractéristiques d’une certaine région, afin de rendre celle-ci reconnaissable grâce à ses crus. Dans la culture du vin français, on parle alors du terroir, concept qui regroupe tous les éléments naturels et humains qui donnent aux vins leur spécificité organoleptique (goût, arômes). Cela comprend notamment le sol, le climat, pente des pentes, orientation, etc.

Quels sont les principaux types de vin français ?

La diversité des vins produits en France est très importante. On commence généralement par distinguer trois grandes familles : le vin rouge, blanc et rosé. Derrière chacun de ces styles se cachent bien d’autres variétés. On compte actuellement plus de 3 500 cépages de vin français. Voici quelques exemples des plus connus :

  • Vin rouge : Cabernet-Sauvignon, Merlot, Pinot Noir
  • Vin blanc : Chardonnay, Sauvignon, Chenin
  • Vin rosé : Grenache, Cinsault, Syrah

Quelques appellations emblématiques

En France, le vin peut être identifié grâce à des mentions particulières. Seuls certains vins bénéficient de ces appellations. Il existe différents systèmes d’appellation, plus ou moins stricts, pour désigner un produit et attester de sa qualité. Les appellations les plus connues sont :

  • Appellations d’Origine Protégée (AOP)
  • Indication Géographique Protégée (IGP)
  • Vin de France

Les 10 règles autour du vin français à connaître

Découvrons à présent les 10 règles essentielles à retenir pour bien apprécier un vin français.

  1. Respectez le millésime. Le millésime indique la date à laquelle la vendange a eu lieu. Plus il est vieux, meilleur sera le vin.
  2. Conservez le vin à une température constante. Entre 12 et 16°C, c’est-à-dire ni trop chaud ni trop froid.
  3. Versez une quantité raisonnable. Une mesure standard correspond à 10 cl.
  4. Ne versez pas de glace. Un vin qui est conservé à une température trop basse aura tendance à perdre son bouquet aromatique et sa saveur.
  5. Utilisez le bon type de verre. Choisissez un verre large et ouvert pour redonner au liquide de la place de « respirer » et faire ressortir les arômes.
  6. Mettez votre vin au repos avant de le servir. Pour libérer toutes ses saveurs, le vin doit être laissé tranquille pendant au moins 24 heures après l’ouverture de la bouteille.
  7. Évitez les mélanges. Si vous souhaitez « mixer » le vin avec d’autres ingrédients, c’est possible, mais choisissez soigneusement vos mélanges.
  8. Choisissez le bon accompagnement. Les accords mets et vins sont primordiaux pour une expérience gustative optimale. Tenez compte de couleur, puissance et texture du vin et du plat.
  9. Ne pas forcer l’appréciation du vin. L’objectif est de prendre du plaisir à boire et non de chercher à identifier les arômes. Ne faites pas l’impasse sur le facteur psychologique.
  10. Vivez pleinement chaque instant. Appréciez le temps passé entre amis autour d’un bon verre de vin. Prenez le temps d’observer, sentir, goûter et discuter.

Mythes et réalité : démystifions le vin

Le vin rouge contient plus de tanin que le blanc

C’est faux ! Les tanins proviennent des peaux de raisin et non de la couleur des grains. Il est donc possible de trouver des vins blancs riches en tanins, en particulier les vins issu d’un pressurage intégral. En revanche, les vins rouges sont souvent plus complexes.

Plus le vin est cher, meilleur il est

Cette affirmation relève du mythe. Bien sûr, le prix du vin influe sur sa qualité, mais on peut trouver des vins de grande qualité à des prix abordables. Même les plus grands « crus » ne sont pas à l’abri d’une mauvaise année. Attention donc à ne pas se laisser berner par le marketing !

Le vin blanc doit être servi très frais

Il est important de conserver les vins à une température idéale, sans quoi ils risquent de perdre leurs arômes. Pour les vins blancs, la température idéale est comprise entre 8 et 10°C, ce qui est relativement frais. Sachez toutefois qu’il est possible de servir des vins blancs entre 12 et 14°C pour les rendre plus expressifs.