Défaut de paiement : Joe Biden assure avoir évité une situation « catastrophique »

0
351

Le président américain signe la loi pour repousser le défaut de paiement jusqu’en janvier 2025

Après plusieurs semaines d’intenses négociations avec l’opposition républicaine, Joe Biden a annoncé qu’il signerait samedi une loi permettant d’éviter ce qui aurait été un défaut de paiement catastrophique pour les États-Unis. Cette dernière repousse la perspective du défaut de paiement jusqu’en janvier 2025.

Un message d’unité et d’apaisement

S’adressant à la nation depuis le Bureau ovale, le président américain s’est félicité d’avoir évité une banqueroute de la première puissance mondiale, tout en renouant avec le message d’unité et d’apaisement de son début de mandat. Il a souligné la difficulté de trouver un consensus au-delà des clivages partisans et rappelé que l’unité est essentielle : “Sans unité, il n’y a pas de paix”.

Les Bourses européennes réagissent positivement

La nouvelle a été bien accueillie par les marchés. Les Bourses européennes ont clôturé en nette hausse, portées notamment par la publication d’un nombre de créations d’emplois supérieur aux attentes aux États-Unis et par un possible plan de soutien au secteur immobilier en Chine.

  • La Bourse de Paris a clôturé avec une nette hausse de 1,87%
  • Londres a gagné 1,56%
  • Francfort a progressé de 1,25%

Une victoire pour l’économie et le peuple américain

Après avoir obtenu l’approbation de la Chambre des représentants mercredi, le Sénat américain a voté jeudi soir en faveur de l’accord trouvé entre Joe Biden et l’opposition républicaine pour relever le plafond de la dette du pays. “C’est une grande victoire pour l’économie et pour le peuple américain”, a déclaré le président démocrate.

Les conséquences d’un défaut de paiement évitées

Grâce à ce vote du Congrès américain, les États-Unis ont suspendu le plafond de leur dette et écarté, à quelques jours près, la menace d’un défaut de paiement. Un tel scénario aurait eu des conséquences catastrophiques sur l’économie mondiale et la stabilité financière. La loi adoptée permet également de fixer certaines priorités budgétaires pour le pays.

Le chemin reste long pour sortir des impasses politiques

Si cette étape cruciale a été franchie, il reste encore du travail pour sortir définitivement des impasses politiques aux États-Unis. Trouver un consensus au-delà des clivages partisans est difficile, et l’unité reste un enjeu majeur. Joe Biden a cependant rappelé que nous ne devons jamais cesser d’essayer, afin de garantir la paix et le progrès pour tous les citoyens américains.