Un ministre français apparaît sur la couverture de Playboy

0
650

La polémique enfle autour de la couverture du magazine

Dans un contexte social et politique tendu, le choix de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Economie sociale et solidaire, d’apparaître en couverture du célèbre magazine Playboy suscite la controverse. Les réactions n’ont pas tardé à fuser, tant au sein de la classe politique que parmi les citoyens.

Une décision critiquée par le gouvernement

La Première ministre Elisabeth Borne a exprimé son mécontentement lors d’un entretien téléphonique avec Marlène Schiappa le 1er avril dernier. Elle a estimé qu’il ne s’agissait pas d’une démarche appropriée, surtout dans la période actuelle marquée par des tensions sociales importantes liées notamment à la réforme des retraites.

Jean-Luc Mélenchon s’exprime sur le sujet

Invité de l’émission Dimanche en politique le 2 avril, le leader du mouvement des Insoumis a également donné son avis sur cette polémique. Pour Jean-Luc Mélenchon, cette situation sert avant tout à détourner l’attention des problèmes majeurs auxquels doit faire face la France, tels que la crise économique et sociale ou encore les questions environnementales.

Pourquoi ce choix ?

Malgré les critiques, il est important de souligner que cette apparition sur la couverture de Playboy n’est pas le fruit du hasard. La secrétaire d’Etat souhaiterait ainsi mettre en lumière certaines problématiques liées à la condition féminine, et notamment :

  • la lutte contre les stéréotypes de genre,
  • la promotion de l’égalité entre les sexes,
  • l’émancipation des femmes dans la société.

Cependant, force est de constater que cette démarche suscite davantage de critiques que d’adhésions, ce qui pourrait compromettre l’efficacité de son message.

Un précédent chez les personnalités politiques ?

Si l’apparition d’une femme politique sur la couverture de Playboy est inédite en France, il est intéressant de noter que plusieurs personnalités étrangères ont déjà fait ce choix, souvent pour des raisons similaires à celles avancées par Marlène Schiappa. Parmi elles :

  • Pamela Anderson, militante écologiste et féministe,
  • Mara Carfagna, ancienne ministre italienne et défenseure des droits des femmes,
  • Eva Perón, figure emblématique de la cause féministe en Argentine.

Ainsi, si la polémique actuelle peut être perçue comme un signe de conservatisme au sein de la société française, elle pourrait également révéler une méconnaissance des enjeux féministes auprès du grand public.

Quelles conséquences pour la suite ?

La polémique autour de l’apparition de Marlène Schiappa sur la couverture de Playboy risque de s’intensifier dans les prochains jours, voire semaines. Les réactions des autres membres du gouvernement et de l’opposition seront sans doute déterminantes pour évaluer l’impact de cette controverse sur la carrière politique de la secrétaire d’Etat. Toutefois, il convient de rappeler que le débat qui en découle pourrait également contribuer à faire avancer certaines questions liées à l’égalité des sexes et aux droits des femmes en France.