Remaniement : Qui Est Prisca Thévenot, Qui Aura En Charge La Jeunesse Et Le Snu ?

0
876

Dans le cadre du récent remaniement gouvernemental, Prisca Thévenot a été nommée secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel (SNU). À 38 ans, cette élue des Hauts-de-Seine et porte-parole de La République en marche depuis novembre 2020 est désormais responsable de piloter la généralisation du SNU. Retour sur son parcours et ses ambitions pour ce nouveau poste.

Un parcours riche et varié

Née en 1985 à Strasbourg de parents originaires de l’Île Maurice, Prisca Thévenot a suivi un parcours professionnel varié avant de s’engager dans la politique. Après avoir travaillé comme entrepreneuse et consultante dans le domaine des télécoms, elle a rejoint l’aventure En marche en 2017.

  • 2017 : Adhésion au mouvement En marche
  • 2020 : Nomination comme porte-parole de La République en marche
  • 2022 : Élection comme députée des Hauts-de-Seine
  • 2023 : Nomination comme secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du SNU

Militante puis députée

Prisca Thévenot a commencé son engagement politique en tant que militante En Marche !, avant d’être élue députée des Hauts-de-Seine en 2022 après un premier échec en 2017. Son ascension au sein de la sphère Macron s’est poursuivie avec sa nomination comme porte-parole du groupe parlementaire Renaissance à l’Assemblée nationale en 2020.

Ses nouvelles responsabilités à la Jeunesse et au SNU

En tant que secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel, Prisca Thévenot succède à Sarah El Haïry, nommée quant à elle à la Biodiversité. Elle est désormais rattachée au ministère de l’Education nationale et aura pour mission principale de piloter la généralisation du SNU, une promesse de campagne d’Emmanuel Macron.

Le Service national universel : un projet ambitieux

Mis en place entre 2018 et 2020 sous la houlette de Gabriel Attal, alors secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, le Service national universel vise à offrir aux jeunes Français une expérience de cohésion nationale et d’engagement citoyen. Le programme se compose de plusieurs phases :

  • Phase 1 : Un séjour de cohésion de deux semaines en hébergement collectif
  • Phase 2 : Une mission d’intérêt général de deux semaines à un mois
  • Phase 3 (facultative) : Un engagement volontaire de trois mois à un an dans des domaines variés

Récemment, le SNU a été critiqué pour son coût et son manque d’efficacité. Prisca Thévenot devra donc œuvrer à améliorer ce dispositif et à convaincre les jeunes et leurs parents de l’intérêt du projet.

Une personnalité médiatique au service de la majorité

Au cours de sa carrière politique, Prisca Thévenot s’est imposée comme une figure médiatique incontournable, intervenant régulièrement sur les plateaux télé et radio pour défendre la parole du camp Macron. Sa nomination en tant que secrétaire d’État témoigne de la confiance accordée par la majorité à cette porte-parole fidèle et efficace.

Avec ses nouvelles responsabilités, Prisca Thévenot devrait continuer à occuper une place importante dans les médias et à porter la voix du gouvernement sur les questions relatives à la jeunesse et au Service national universel. Son parcours exemplaire et sa proximité avec le président Emmanuel Macron sont autant d’atouts qui lui permettront sans doute de mener à bien sa mission.