Pour Zelensky, “les photos d’Hiroshima détruite rappellent Bakhmout”

0
459

Le président ukrainien évoque des similitudes entre les destructions à Bakhmout et Hiroshima

Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, a récemment fait une déclaration choc lors d’une interview accordée à une chaîne de télévision locale. Selon lui, les images de la ville d’Hiroshima détruite par la bombe atomique durant la Seconde Guerre mondiale lui rappellent la situation actuelle dans la ville de Bakhmout, située dans l’est de l’Ukraine. Cette région est en effet le théâtre d’affrontements entre les forces ukrainiennes et les séparatistes prorusses depuis 2014.

Des destructions massives dans les deux villes

Pour étayer ses propos, Zelensky a souligné que les deux villes ont connu des destructions massives dues aux conflits armés. Les bombardements sur Hiroshima en août 1945 avaient entraîné la mort de plus de 100 000 personnes et rasé la ville. De même, Bakhmout, autrefois florissante, aujourd’hui en ruines, porte les stigmates des combats qui se sont déroulés ces dernières années.

  • Hiroshima : plus de 100 000 morts et des milliers de blessés suite au bombardement atomique du 6 août 1945.
  • Bakhmout : des milliers de morts, des blessés et des déplacés depuis le début du conflit en 2014.

Zelensky a également évoqué l’impact humain des deux tragédies. Les pertes civiles sont considérables dans les deux cas, avec un grand nombre de victimes innocentes prises entre deux feux. Les souffrances endurées par les survivants sont comparables à celles vécues par ceux d’Hiroshima, selon le président ukrainien.

Un appel à la prise de conscience internationale

En faisant cette comparaison, le président Zelensky souhaite attirer l’attention sur la situation dramatique que connaît la ville de Bakhmout et ses habitants. Il espère ainsi susciter une prise de conscience internationale et obtenir davantage de soutien pour mettre fin aux hostilités dans la région. Parmi les actions possibles, il cite :

  • Une condamnation plus ferme de l’ingérence russe dans les affaires ukrainiennes.
  • La mise en place de sanctions économiques et politiques contre les acteurs impliqués dans le conflit.
  • Une aide humanitaire accrue pour venir en aide aux populations touchées.

Des réactions mitigées face aux propos de Zelensky

La déclaration du président ukrainien a provoqué des réactions diverses, tant au niveau national qu’international. Si certains saluent son courage et sa volonté de sensibiliser l’opinion publique, d’autres estiment que comparer la situation de Bakhmout à celle d’Hiroshima est exagéré et peu approprié.

Un soutien national

Au sein de la population ukrainienne, de nombreux citoyens soutiennent les propos de Zelensky. Ils considèrent qu’il est important de rappeler au monde entier la gravité des événements qui se déroulent dans l’est de leur pays. Pour eux, il est essentiel de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir la paix et mettre fin aux souffrances des habitants de Bakhmout.

Des critiques internationales

En revanche, certains observateurs internationaux ont critiqué la comparaison faite par Zelensky entre Bakhmout et Hiroshima. Ils estiment que le président ukrainien a manqué de tact et nuance, et que cette analogie peut être perçue comme une instrumentalisation des souffrances vécues par les victimes d’Hiroshima.

Quoi qu’il en soit, les propos tenus par Volodymyr Zelensky ont mis en lumière la situation dramatique que vit encore aujourd’hui la ville de Bakhmout et ses habitants. En établissant un parallèle avec les tragédies du passé, le président ukrainien espère obtenir davantage de soutien sur la scène internationale pour résoudre ce conflit qui dure depuis près d’une décennie.