Des roquettes tirées sur Israël depuis le Liban après des affrontements à la mosquée al-Aqsa de Jérusalem

0
529

Tensions croissantes entre Israël et le Liban

Jeudi dernier, 34 roquettes ont été tirées sur le nord d’Israël depuis le Liban, 25 d’entre elles ont été interceptées par le Dôme de fer et 5 ont atterri en territoire israélien. Un homme de 26 ans a été légèrement blessé par un débris de missile alors qu’il se trouvait dans sa voiture à Fassuta, tandis qu’une autre personne s’est blessée en courant vers les abris. Plusieurs dégâts ont été causés, notamment à des bâtiments, et des départs de feu ont été déclenchés dans le nord. La sirène d’alerte à la roquette…

Riposte israélienne aux tirs de roquettes

L’armée israélienne affirme que 34 roquettes ont été tirées du Liban, dont 5 sont tombées en Israël et 25 ont été interceptées par la défense antiaérienne. Avant cela, des sirènes d’alerte avaient retenti dans la ville de Shlomi et à Moshav Betzet, dans le nord d’Israël ainsi que d’autres localités de la région. Selon l’ANI, l’agence officielle libanaise, l’artillerie israélienne a tiré plusieurs obus depuis ses positions à la frontière sur les abords de deux villages du sud du Liban, après le lancement de plusieurs roquettes de type Katioucha sur Israël. Israël et le Liban restent techniquement en état de guerre, les tensions entre les deux pays sont donc particulièrement vives.

La Force intérimaire des Nations unies au Liban appelle à la retenue

Suite aux tirs de roquettes à la frontière libano-israélienne jeudi, la Force intérimaire des Nations unies au Liban a souligné que la situation actuelle au Liban-Sud est grave et a exhorté les parties à faire preuve de retenue et à éviter l’escalade. Une enquête a également été ouverte en coopération entre l’armée libanaise et les Casques bleus. Plusieurs roquettes ont été tirées jeudi après-midi à partir du Liban-Sud vers Israël. Selon des premières estimations de l’armée libanaise, une quinzaine de missiles ont été envoyés. Israël a bombardé le Liban-sud en représailles. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doit se réunir…

Des sirènes d’alerte retentissent dans le nord d’Israël

Selon l’agence officielle libanaise ANI, l’artillerie israélienne a tiré plusieurs obus depuis ses positions à la frontière sur les abords de deux villages du sud du Liban, après le lancement de plusieurs roquettes de type Katioucha sur Israël. “Une roquette a été tirée du Liban vers le territoire israélien et a été interceptée avec succès”, avait déclaré plus tôt l’armée israélienne dans un communiqué. Des sirènes d’alerte ont retenti dans la ville de Shlomi et à Moshav Betzet, dans le nord d’Israël, a ajouté l’armée, en laissant entendre que d’autres roquettes avaient pu être tirées.

Contexte et conséquences des affrontements

Ces événements surviennent dans un contexte de tensions exacerbées entre Israël et ses voisins, notamment après les affrontements à la mosquée al-Aqsa de Jérusalem. Les conséquences de ces incidents pourraient être importantes, tant sur le plan régional qu’international :

  • Escalade militaire : Les échanges de tirs entre Israël et le Liban pourraient entraîner une escalade militaire dans la région.
  • Tensions diplomatiques : Ces incidents risquent également d’aggraver les relations déjà tendues entre Israël et d’autres pays de la région, ainsi qu’avec la communauté internationale.
  • Impact humanitaire : Les populations civiles des deux côtés de la frontière sont directement affectées par ces violences et courent un risque accru de blessures ou de déplacements forcés.

Il est donc essentiel que toutes les parties concernées fassent preuve de retenue et s’efforcent de désamorcer les tensions afin d’éviter une escalade de la violence et ses conséquences néfastes pour les populations civiles.