Lomepal : le rappeur français accusé d’agressions sexuelles dans un post Instagram

0
446

Des accusations sur Instagram

Le mercredi 19 juillet, une utilisatrice du nom de @jennaboulmedais a publié un post Instagram dans lequel elle accuse le chanteur français Lomepal d’agressions sexuelles. Elle explique avoir entendu plusieurs témoignages depuis deux ans concernant des gestes déplacés et non désirés. Pour le moment, il n’y a pas eu d’aveux directs. Ni Lomepal ni sa maison de disque n’ont encore réagi aux accusations et aucune procédure n’est en cours, à notre connaissance.

Jenna Boulmedaïs dénonce le silence

Dans son post, Jenna se dit profondément triste du silence qu’il y a dans certains milieux concernant les agissements illégaux d’hommes beaucoup trop à l’aise. Selon elle, ces comportements problématiques ne sont pas isolés et touchent également d’autres personnalités du monde du spectacle, comme l’acteur Gérard Depardieu et le réalisateur Nicolas Bedos.

Le temps médiatique vs le temps de la justice

Malgré l’exposition médiatique que peuvent avoir certaines affaires d’agressions sexuelles, le temps médiatique n’est pas celui de la justice. En effet, certaines victimes sont toujours en attente d’un jugement de leur agresseur. Lorsqu’une plainte est déposée, elle peut parfois n’aboutir que des mois voire des années après. C’est le cas par exemple pour l’affaire Moha La Squale qui n’a toujours pas été jugée.

Un mouvement #MeToo dans le milieu du rap francophone ?

Après les plaintes déposées par trois femmes contre le rappeur parisien Moha La Squale et les accusations visant le rappeur belge Roméo Elvis, certains se demandent si un séisme de l’amplitude du mouvement “MeToo” pourrait toucher le milieu du rap francophone. En effet, ces affaires montrent que le monde de la musique n’est pas épargné par les violences sexuelles et qu’il est important de briser le silence autour de ces comportements inacceptables.

Les réseaux sociaux comme moyen de dénonciation

Le mouvement #MeToo a montré à quel point les réseaux sociaux peuvent être un moyen efficace pour les victimes d’agressions sexuelles de faire entendre leur voix et de briser le silence. Dans le cas de Lomepal, c’est également sur Instagram que les accusations ont été portées. Il est crucial de ne pas minimiser la parole des victimes et de prendre au sérieux ces témoignages afin de lutter contre l’impunité dont bénéficient trop souvent les agresseurs.

  • Accusations d’agressions sexuelles contre Lomepal : une utilisatrice nommée @jennaboulmedais a publié un post Instagram accusant le rappeur français de gestes déplacés et non désirés.
  • Le temps médiatique vs le temps de la justice : malgré l’exposition médiatique, certaines affaires d’agressions sexuelles mettent du temps à être jugées.
  • Un mouvement #MeToo dans le rap francophone ? : après les affaires Moha La Squale et Roméo Elvis, certains se demandent si un mouvement similaire pourrait toucher le milieu du rap francophone.
  • Les réseaux sociaux comme moyen de dénonciation : les victimes d’agressions sexuelles utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour briser le silence autour de ces comportements inacceptables.

En conclusion, il est important de rappeler que chaque individu a droit au respect de son intégrité physique et morale. Les agressions sexuelles ne doivent pas être tolérées, quel que soit le milieu dans lequel elles ont lieu. Il appartient à chacun de dénoncer ces actes et de soutenir les victimes afin de mettre fin à l’impunité dont bénéficient trop souvent les agresseurs.