La France ouvre une enquête pour crime de guerre après la mort d’un journaliste de l’AFP en Ukraine

0
275

Enquête sur la mort du journaliste français Arman Soldin

Une enquête a été ouverte en France pour crime de guerre, à la suite de la mort mardi en Ukraine du journaliste français de l’AFP Arman Soldin. Le Parquet national antiterroriste a annoncé avoir lancé cette investigation afin de déterminer les circonstances entourant le décès du reporter sur le sol ukrainien.

Contexte des événements

Arman Soldin, 32 ans, coordinateur vidéo de l’AFP en Ukraine, a été tué au cours d’une attaque de roquettes Grad, mardi après-midi dans la région de Bakhmout, où les forces ukrainiennes combattent les séparatistes prorusses. Un haut responsable militaire ukrainien a déclaré mercredi 10 mai que les forces de Kiev avaient mené des contre-attaques à Bakhmout et forcé les troupes russes à battre en retraite à certains endroits.

L’enquête confiée aux gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité et les crimes de haine

Dans un communiqué, le parquet national antiterroriste Pnat a précisé que plusieurs crimes de guerre sont suspectés dans le cadre de ce drame. Trois infractions potentielles sont énumérées :

  • Atteinte à la vie
  • Torture ou traitement inhumain
  • Utilisation d’armes interdites et violant les lois et coutumes de la guerre

Cette enquête sur le crime de guerre a été confiée aux gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité et les crimes de haine.

Réactions des proches et collègues d’Arman Soldin

Après la mort d’Arman Soldin à Bakhmout, Raphael Godet a dressé son portrait en recueillant le témoignage de ses proches et collègues. Yannick Alléno, père d’un fils décédé dans des circonstances similaires, confie dans les colonnes du Figaro : “Homicide involontaire, pour les familles, c’est dur à entendre“. Les réactions à cette tragédie soulignent l’importance de la justice pour les victimes et leurs familles.

La France, troisième pays de l’UE où le litre d’essence est le plus cher

En parallèle de cette affaire, un autre sujet suscite l’attention des médias français : les prix de l’essence. Début mai, le prix à la pompe affichait en moyenne 1,72 euro par litre pour le gazole et 1,91 euro pour le sans-plomb 95. Selon Léa, journaliste spécialisée dans ce domaine, la France est donc le troisième pays de l’UE où le litre d’essence est le plus cher.

La situation en Ukraine reste tendue

Alors que l’enquête sur la mort d’Arman Soldin se poursuit, la situation dans l’est de l’Ukraine demeure instable et préoccupante. Malgré les efforts des forces ukrainiennes pour repousser les séparatistes prorusses et les tentatives diplomatiques pour résoudre le conflit, la violence perdure et continue de coûter des vies.