JO de Paris-2024 : la vente d’alcool dans les stades réservée aux espaces VIP

0
410

L’application stricte de la loi Evin pour les Jeux Olympiques 2024 à Paris

Alors que la France se prépare à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, une annonce a récemment fait l’objet de nombreuses discussions. La vente d’alcool sera interdite dans les stades pendant ces événements mondialement suivis. La décision est conforme à la loi Evin, mise en place depuis plus de 32 ans et qui vise à réguler la consommation d’alcool dans les lieux publics.

Une interdiction qui ne touche pas tous les spectateurs

Cependant, cette décision n’est pas aussi radicale qu’elle pourrait le paraître. En effet, la loi Evin prévoit des exceptions, notamment pour les espaces VIP. Ces derniers pourront donc proposer de l’alcool à leurs invités durant cet événement sportif de renom.

Les exceptions de la loi Evin

  • Autorisations spéciales pour les bars et restaurants situés dans ou à proximité immédiate des complexes sportifs
  • Possibilité de servir de l’alcool dans les loges et espaces VIP des stades

Le débat autour de cette décision

Pour certains, l’interdiction de la vente d’alcool au grand public dans les stades pendant les JO est une suite logique à l’application de la loi Evin. Pour d’autres, c’est un manque à gagner et une forme de discrimination envers le public non VIP. Des voix s’élèvent déjà pour contester cette mesure, arguant qu’il s’agit d’une perte financière importante pour les organisateurs et le mouvement sportif en général.

L’évolution de la consommation d’alcool dans les stades

Il est important de noter que la consommation d’alcool dans les stades lors des précédents jeux olympiques, comme Londres en 2012 et Rio en 2016, était autorisée. Paris 2024 marquera donc une rupture avec le passé récent. Mais cette nouvelle approche pourrait-elle devenir la norme pour les futurs grands événements sportifs ?

Que peut-on attendre pour Paris 2024 ?

Avec cette décision, les organisateurs de Paris 2024 ont clairement indiqué leur volonté de promouvoir un environnement sain et sûr pour les spectateurs. Cela restera évidemment respectueux du cadre légal français. L’on peut donc s’attendre, pendant les jeux, à une ambiance conviviale et festive, quoique modérée par une consommation d’alcool limitée aux espaces VIP.

En somme, même si cette décision peut faire grincer quelques dents, elle s’inscrit dans une politique globale de santé publique. Les JO de Paris 2024 s’annoncent donc comme inoubliables, autant pour les exploits sportifs sur le terrain que pour leur gestion exemplaire de l’alcool dans les stades.