Neymar condamné au Brésil à une amende de 3,3 millions de dollars pour avoir construit un lac artificiel sans permis

0
278

Le joueur brésilien écope d’une lourde sanction pour des infractions environnementales

La star du football brésilien Neymar a été condamnée à payer une amende de 3,3 millions de dollars par un magistrat brésilien pour avoir construit un lac artificiel dans son manoir situé dans la banlieue de Rio de Janeiro sans permis environnemental. Les autorités ont annoncé cette décision lundi dernier et le footballeur dispose de 20 jours pour faire appel de la sanction.

 

Cette affaire met en lumière les questions environnementales et réglementaires auxquelles sont confrontées les célébrités et les sportifs de haut niveau lors de la construction de leurs luxueuses demeures.

 

Des amendes infligées par le conseil municipal de Mangaratiba

Le conseil municipal de Mangaratiba a infligé quatre amendes pour violations environnementales dans la construction du lac artificiel sur la propriété de Neymar. Le montant initial de la sanction était fixé à cinq millions de réais, soit près d’un million de dollars, mais a finalement été porté à 3,3 millions de dollars suite à une décision du magistrat brésilien.

Les raisons de la condamnation

  • Construction d’un lac artificiel sans permis environnemental
  • Infractions environnementales
  • Non-respect des réglementations locales en matière d’urbanisme

Un manoir déjà sous le feu des projecteurs pour d’autres infractions

Ce n’est pas la première fois que le manoir de Neymar fait l’objet de controverses et d’enquêtes. En effet, la propriété avait déjà été au cœur d’une affaire concernant des irrégularités fiscales en 2015. À l’époque, les autorités brésiliennes avaient gelé une partie des actifs du joueur suite à des accusations d’évasion fiscale.

Les précédentes affaires impliquant la propriété de Neymar

  • Irrégularités fiscales en 2015
  • Gel d’une partie des actifs du joueur par les autorités brésiliennes
  • Accusations d’évasion fiscale

Neymar face aux conséquences de ses actes

Si la décision du magistrat brésilien est maintenue, Neymar devra assumer les conséquences financières de ses actions. Le joueur dispose toutefois d’un délai de 20 jours pour faire appel de la sanction infligée.

 

En attendant, cette affaire soulève des questions sur la responsabilité des célébrités et des sportifs de haut niveau lorsqu’ils entreprennent des projets immobiliers sans prendre en compte les réglementations environnementales en vigueur.

 

Un rappel à l’ordre pour les célébrités et sportifs

Cette condamnation de Neymar sert également de rappel aux autres célébrités et sportifs qui pourraient être tentés de contourner les réglementations environnementales lors de la construction de leurs propriétés. Il est important que ces personnes publiques montrent l’exemple en matière de respect des lois et de protection de l’environnement.

Les leçons à tirer de cette affaire

  • Respect des réglementations environnementales par les célébrités et sportifs
  • Prise en compte des conséquences financières et légales en cas de non-respect des lois
  • Responsabilité des personnes publiques dans la protection de l’environnement