L’Haÿ-les-Roses : le maire Vincent Jeanbrun, un enfant de la ville très engagé politiquement

0
693

Attaque à la voiture-bélier contre le domicile du maire

Le samedi 1er juillet, le maire de L’Haÿ-les-Roses, Vincent Jeanbrun, et sa famille ont subi une attaque à leur domicile avec une voiture-bélier. Les individus responsables de cet acte ont également mis le feu à leur véhicule et tiré au mortier contre le domicile avant de prendre la fuite.

Les réactions face à cet événement

  • Rassemblements de soutien : Suite à l’appel de l’Association des maires de France, plusieurs rassemblements en soutien au maire ont eu lieu devant différentes mairies, notamment à Nanterre où Nahel est décédé.
  • Marche de soutien organisée : Le lundi suivant l’attaque, une marche de soutien a été organisée devant la mairie de L’Haÿ-les-Roses, rassemblant habitants et élus locaux.
  • Accueil chaleureux à son retour : De retour chez lui le lundi, Vincent Jeanbrun a été accueilli par les cris d’enfants venant de l’école voisine, témoignant de l’affection des habitants pour leur maire.

Qui est Vincent Jeanbrun ?

Originaire de L’Haÿ-les-Roses, Vincent Jeanbrun s’est rapidement impliqué dans la vie politique locale et nationale. Né en 1983, il a toujours vécu dans cette ville où il a été élu maire en 2014 à l’âge de 31 ans après avoir siégé comme conseiller municipal dès 2008. Il est également vice-président du Conseil régional d’Île-de-France depuis 2015.

Son engagement politique

  • Formation : Après des études de droit, Vincent Jeanbrun rejoint l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris où il obtient un master en Affaires publiques.
  • Débuts en politique : Sa carrière politique débute au sein de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), qui deviendra Les Républicains en 2015.
  • Maire de L’Haÿ-les-Roses : En 2014, il est élu maire de sa ville natale, succédant à Patrick Sève, membre du Parti socialiste, qui avait dirigé la ville pendant 18 années consécutives.
  • Rôle au niveau régional : En plus de son mandat de maire, Vincent Jeanbrun est également vice-président du Conseil régional d’Île-de-France chargé de l’éducation et de la culture depuis 2015.

Une mobilisation face aux actes de vandalisme dans la ville

En marge de l’attaque contre le domicile du maire, la ville de L’Haÿ-les-Roses a également été touchée par plusieurs actes de vandalisme, notamment des tags anti-police sur les façades des bâtiments publics. Des graffitis similaires ont été découverts aux quatre coins de la ville, avec un vocabulaire typique des mouvements d’ultragauche (par exemple : “Stop au massacre”, “Désarmons-les” ou “Soutien à ceux qui se défendent”).

Lutte contre ces actes et soutien aux forces de l’ordre

  • Effacement des tags : Avant l’arrivée d’une représentante du gouvernement, les efforts ont été déployés pour nettoyer les tags anti-police sur la façade de la mairie.
  • Soutien à la police : En réaction à ces actes, un graffiti a été recouvert d’un grand “Vive la police” sur la façade de la Poste, en face de l’hôtel de ville.

Face à ces événements, le maire Vincent Jeanbrun et les habitants de L’Haÿ-les-Roses restent mobilisés et engagés pour préserver leur ville et soutenir les forces de l’ordre.