La tauromachie pourrait-elle enfin être interdite en France ?

0
679

Depuis l’Antiquité, la tauromachie est une pratique très ancrée dans la culture des pays ibéro-américains. Elle fait aujourd’hui partie de la tradition espagnole et a été largement adoptée par les Français. Mais cette pratique est controversée car elle implique la mise à mort d’un animal. Alors que certains considèrent qu’elle devrait être interdite, d’autres la défendent ardemment. Pour répondre à cette controverse, nous allons examiner attentivement le sujet.

Une tradition ancestrale controversée : ce qu’est la tauromachie

La tauromachie est une forme d’art qui consiste à affronter un taureau dans une arène. Elle est connue depuis l’Antiquité romaine où elle était pratiquée pour divertir la population. Aujourd’hui encore, elle est une activité très populaire en Espagne et aussi en France, notamment dans certaines régions comme le sud-ouest. Cependant, elle est très contestée car elle peut entraîner des souffrances importantes pour le taureau mais aussi pour le torero.

Le combat :

Un affrontement se déroule généralement en trois temps : le premier consiste à lancer des piques (les banderilles) afin de blesser le taureau. Le second comprend l’utilisation du capote, une cape spéciale destinée à provoquer le taureau. Enfin, le troisième est le plus redouté par le public et le torero – le moment où il affronte le taureau avec une lame. La fin de l’affrontement est souvent brutale et sanglante : le taureau est tué devant le public.

Une pratique critiquée par de nombreux activistes

De nombreuses associations ont mis en place des campagnes pour mettre fin à la corrida. Ces associations affirment que cette pratique cruelle et inhumaine ne devrait pas être autorisée. Ils soulignent également que le taureau est souvent préparé de manière intensive pour la corrida et que sa mort est inévitable. De plus, la pratique comporte un risque pour le torero puisqu’il doit s’approcher de l’animal sans protection. Malgré les efforts des activistes, la tauromachie reste encore autorisée en France.

Les arguments en faveur de la corrida

Beaucoup de fans de la corrida disent que cette pratique est une tradition ancestrale et que les animaux sont traités avec respect. Selon eux, le taureau est «sacré» et doit être honoré pendant son affrontement. De plus, ils font valoir que la corrida est un art et un sport et qu’elle ne devrait pas être interdite. En effet, beaucoup de personnes sont attirées par la beauté de la corrida et apprécient les habiletés du torero. Certains vont même jusqu’à dire que la tauromachie devrait être inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

L’interdiction progressive de la tauromachie en Europe

La tauromachie est interdite dans de nombreux pays européens. Au Royaume-Uni, la mise à mort des animaux dans des spectacles est illégale depuis 1835. Dans d’autres pays européens, elle a été interdite plus récemment. Par exemple, en Italie, la loi contre la cruauté envers les animaux, entrée en vigueur en 1991, a mis fin aux spectacles qui impliquent la mise à mort d’animaux. Les Pays-Bas ont interdit le sacrifice d’animaux en acts de spectacle en 2004. Enfin, en Suisse, la mise à mort des animaux est interdite depuis 2011.
Malgré toutes ces interdictions, la tauromachie est toujours permise en France, même si certaines villes et départements ont décidé de l’interdire. Une interdiction nationale serait-elle possible ?

Quel avenir pour la tauromachie en France ?

En janvier 2019, un projet de loi visant à interdire la tauromachie a été présenté à l’Assemblée Nationale française. Il a été soutenu par de nombreux groupes de protection des animaux et a suscité de forts débats. Même si le projet de loi n’a pas été voté, il montre que la question de l’interdiction de la tauromachie est actuellement à l’ordre du jour en France. Cependant, dans un pays où la tauromachie est une tradition ancienne et profondément ancrée, la mise en œuvre effective de l’interdiction reste incertaine.

Une alternative ?

Certains suggèrent que la tauromachie peut être transformée en un spectacle plus doux et moins cruel. Certains organisateurs proposent des spectacles qui suppriment la mise à mort et font appel à des professionnels pour dompter le taureau à l’aide de techniques non violentes. Ces méthodes sont appuyées par les activistes des droits des animaux. Les spectacles proposés sont plus interactifs, amusants et spectaculaires et certains organisateurs affirment que les participants y trouvent le même plaisir que celui procuré par la tauromachie classique.

Les débats sur la tauromachie sont passionnés et divisent la population. Bien que des progrès aient été faits en matière d’interdiction, il reste encore beaucoup à faire avant que la tauromachie ne soit complètement abolie en France. D’un côté, les partisans du maintien de la tauromachie soutiennent qu’elle est une partie intégrante de la culture et de l’héritage espagnols. De l’autre, les militants des droits des animaux considèrent que cette pratique est cruelle et ne devrait pas être encouragée. Quelles solutions pour concilier ces opinions opposées ?