Qu’est-ce que l’appel du 18 juin ?

0
1124

Le 18 juin 1940, le général Charles de Gaulle prononçait un discours historique sur les ondes de la BBC depuis Londres. Cet appel à la résistance contre l’occupation allemande marquait le début d’un mouvement qui allait donner naissance à la France libre et à la Résistance intérieure française. Retour sur les origines, le contexte et les conséquences de cet événement majeur de l’histoire de France.

Le contexte historique de l’appel du 18 juin

En juin 1940, la situation est critique pour la France. Les forces allemandes ont envahi une grande partie du territoire et le gouvernement français, dirigé par le maréchal Philippe Pétain, s’apprête à demander l’armistice. Le 17 juin, dans un discours radiodiffusé, Pétain annonce qu’il a demandé à l’Allemagne nazie de “chercher avec nous, entre soldats, après le combat et dans l’honneur, les moyens de mettre fin aux hostilités.”

L’arrivée du général de Gaulle à Londres

Face à cette situation, le général de Gaulle, alors sous-secrétaire d’État à la Défense nationale et à la Guerre, décide de se rendre à Londres afin d’y poursuivre le combat. Il est accueilli par Winston Churchill, Premier ministre britannique, qui lui offre la possibilité de s’exprimer sur les ondes de la BBC.

Le contenu de l’appel du 18 juin

Le discours prononcé par de Gaulle le 18 juin est avant tout un appel à la mobilisation des Français pour continuer la lutte contre l’Allemagne nazie. Il demande notamment aux militaires, ingénieurs et ouvriers français spécialisés dans l’armement qui se trouvent sur le territoire britannique de prendre contact avec lui pour contribuer à l’effort de guerre du Royaume-Uni.

Voici quelques-unes des phrases les plus marquantes de ce discours :

  • “La France a perdu une bataille, mais elle n’a pas perdu la guerre.”
  • “Au nom de la France, j’exhorte tous les Français qui veulent rester libres à m’écouter et à me suivre.”
  • “Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.”

La portée symbolique de l’appel du 18 juin

L’appel du 18 juin est souvent considéré comme le point de départ de la Résistance française face à l’occupation allemande. Même si, à l’époque, le discours ne fut pas largement entendu en France, il revêt aujourd’hui une dimension hautement symbolique et incarne l’esprit de résistance qui animait de Gaulle et ceux qui se joignirent à lui dès ces premiers jours.

Les conséquences de l’appel du 18 juin

Suite à cet appel, de nombreux Français, aussi bien en métropole que dans les colonies et à l’étranger, se sont ralliés à la cause du général de Gaulle. Ce mouvement a pris le nom de “France libre” et est par la suite devenu la “France combattante”, regroupant différentes forces de résistance.

La création des Forces françaises libres (FFL)

Le 28 juin 1940, Charles de Gaulle annonce la création des Forces françaises libres, une armée formée par des volontaires venus de toutes les parties du monde pour continuer le combat aux côtés des Alliés. Les FFL ont joué un rôle crucial dans la libération de la France et la défaite de l’Allemagne nazie.

Le développement de la Résistance intérieure française

En parallèle de la France libre, la Résistance intérieure française s’est également développée au sein du territoire occupé. Constituée de réseaux clandestins et de maquis, elle a mené des actions de sabotage, de renseignement et d’aide aux populations.

La commémoration de l’appel du 18 juin

Aujourd’hui, l’appel du 18 juin est commémoré chaque année en France et dans de nombreux pays où la mémoire de la Résistance française reste vive. Cette date est ainsi l’occasion de célébrer l’esprit de résistance et de rappeler l’importance de la défense des valeurs de liberté, égalité et fraternité.