Être en surpoids n’augmente pas le risque de décès, contrairement à l’obésité

0
372

Une nouvelle étude nuance les risques liés au surpoids

Selon une récente étude publiée dans la revue américaine PLOS ONE, les personnes en situation de surpoids, c’est-à-dire dont l’Indice de Masse Corporelle (IMC) se situe entre 25 et 30, ne présentent pas de risque accru de décès par rapport à celles ayant un IMC normal. En revanche, les personnes obèses, avec un IMC supérieur à 30, voient leur risque de mortalité augmenter significativement.

L’Indice de Masse Corporelle : un indicateur utile mais imparfait

L’IMC est un indice qui permet d’évaluer la corpulence d’une personne en fonction de sa taille et de son poids. Cet indice est utilisé depuis plusieurs décennies pour estimer les risques de santé liés au poids. Toutefois, il présente certaines limites et ne doit pas être le seul indicateur pris en compte pour évaluer la situation pondérale d’un individu. En effet, il ne distingue pas la masse grasse de la masse maigre, ce qui peut entraîner des erreurs d’interprétation, notamment chez les sportifs ou les personnes âgées. De plus, la répartition des graisses dans l’organisme, ainsi que d’autres facteurs tels que l’alimentation, l’activité physique et le sommeil, influencent également les risques de maladies et de décès liés au poids.

Les dangers de l’obésité

L’étude publiée dans PLOS ONE confirme que l’obésité est un facteur de risque majeur pour la santé. Les personnes obèses présentent un risque accru de développer des maladies cardiovasculaires, du diabète, de l’hypertension, de certains cancers ou encore des troubles respiratoires. De plus, l’obésité peut entraîner une diminution de la qualité de vie et une baisse de l’espérance de vie. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’obésité représente la cinquième cause de mortalité à l’échelle mondiale, avec environ 2,8 millions de décès par an.

Des solutions pour prévenir et lutter contre l’obésité

Face à ce constat alarmant, plusieurs mesures peuvent être mises en place pour prévenir l’obésité et améliorer la santé des populations :

  • Promouvoir une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits, légumes, céréales complètes et protéines maigres, et limitée en sucres, graisses saturées et produits transformés.
  • Encourager la pratique régulière d’une activité physique, adaptée aux capacités et aux goûts de chacun : marche, vélo, natation, danse, sports collectifs…
  • Améliorer l’éducation nutritionnelle dès le plus jeune âge, en sensibilisant les enfants, leurs parents et les professionnels de santé aux enjeux d’une alimentation saine.
  • Mettre en place des politiques publiques visant à limiter la publicité pour les produits alimentaires néfastes pour la santé ou à taxer les boissons sucrées, par exemple.

Le surpoids : un risque moindre, mais une vigilance nécessaire

Si l’étude publiée dans PLOS ONE montre que le surpoids n’entraîne pas de hausse significative du risque de décès, il ne faut pas pour autant minimiser les dangers potentiels liés à un excès de poids. En effet, le surpoids peut également favoriser l’apparition de certaines maladies, telles que le diabète de type 2 ou l’hypertension artérielle. Par ailleurs, le passage du surpoids à l’obésité est souvent insidieux, et il convient donc de rester attentif à son évolution pondérale et de mettre en place les mesures nécessaires pour préserver sa santé.

Des conseils pour maintenir un poids stable et sain

Pour éviter de basculer dans l’obésité ou simplement améliorer son bien-être, voici quelques conseils pratiques :

  • Adopter une alimentation équilibrée, en privilégiant les aliments naturels et peu transformés, et en veillant à varier ses sources de nutriments.
  • Pratiquer une activité physique régulière, en choisissant une activité plaisante et adaptée à son niveau, et en se fixant des objectifs réalisables.
  • Gérer le stress et les émotions, qui peuvent parfois conduire à des comportements alimentaires inadaptés : techniques de relaxation, méditation, activités créatives…
  • Dormir suffisamment, car un sommeil de qualité favorise la régulation du poids et permet de mieux résister aux tentations alimentaires.

En résumé, il est important de ne pas négliger les risques liés au surpoids et à l’obésité, et de mettre en œuvre des actions préventives pour maintenir une bonne santé.