Mort suspecte d’un principal de collège à Lisieux : enquête ouverte

0
315

Le mystère plane autour du décès de Stéphane Vitel

Vendredi 11 août, le corps sans vie de Stéphane Vitel a été retrouvé dans des circonstances troublantes au sein de son établissement scolaire. Principal du collège Pierre-Simon de Laplace à Lisieux depuis un an, il était en partance pour les vacances avec sa famille lorsqu’il avait reçu une notification concernant le déclenchement de l’alarme de sécurité de son collège. C’est en se rendant dans l’établissement pour vérifier la situation qu’il a trouvé la mort.

Dans la matinée de samedi 12 août, élèves et parents ont spontanément déposé des fleurs devant le collège pour rendre hommage à cet homme apprécié de tous.

Des circonstances inexpliquées

Stéphane Vitel avait donc fait demi-tour pour vérifier si tout allait bien au sein du collège, alors que sa femme et ses enfants patientaient dans la voiture. Finalement, c’est sa fille qui est allée voir ce qu’il se passait, alertée par la longueur de l’attente. Elle a découvert son père étalé par terre au sein du bâtiment, inanimé.

L’autopsie pourra-t-elle apporter des réponses ?

La police judiciaire de Caen a immédiatement ouvert une enquête pour tenter de déterminer la cause du décès. Delphine Mienniel, procureure de la République de Lisieux, a confirmé ce samedi qu’une autopsie serait pratiquée prochainement. Aucune arme n’a été retrouvée sur les lieux.

  • Stéphane Vitel était-il victime d’un accident ?
  • A-t-il été agressé ?
  • Quelle était la cause du déclenchement de l’alarme ?

Tant de questions auxquelles les autorités devront répondre pour élucider cette affaire troublante et apporter un peu de réconfort à la famille endeuillée.

Les habitants de Lisieux sous le choc

Cet événement tragique a suscité une vive émotion au sein de la communauté locale, qui appréciait Stéphane Vitel pour son engagement envers ses élèves et sa volonté d’améliorer sans cesse leur quotidien scolaire. De nombreux témoignages d’affection ont été recueillis parmi les collégiens, leurs parents et même les enseignants, qui se disent tous touchés par la disparition de cet homme dévoué et bienveillant.

  • Stéphane Vitel laisse derrière lui une femme et deux enfants.
  • Son parcours professionnel avait été exemplaire jusqu’à présent.
  • Il travaillait depuis un an au collège Pierre-Simon de Laplace à Lisieux.

Un soutien aux familles endeuillées

Face à cette tragédie, la communauté éducative et les habitants de Lisieux se mobilisent pour apporter leur soutien à la famille de Stéphane Vitel. Une cellule d’écoute pourrait être mise en place dès la rentrée scolaire afin d’aider les élèves et l’équipe pédagogique à surmonter ce traumatisme.

Nul doute que cette affaire, qui reste encore mystérieuse, continuera d’alimenter les débats et les interrogations des jours à venir. Espérons que l’enquête en cours permettra d’apporter rapidement des réponses aux questions qui entourent ce drame.