Le chanteur américain Harry Belafonte est mort à 96 ans

0
445

Une icône de la musique et du militantisme s’éteint

Harry Belafonte, légendaire chanteur américain et défenseur des droits civiques, est décédé mardi à son domicile de New York à l’âge de 96 ans. Surnommé le roi du calypso, il a marqué les années 1950 avec ses tubes incontournables tels que Day-O, Mathilde ou encore île au soleil. Son engagement en faveur du mouvement des droits civiques aux États-Unis lui a également valu une reconnaissance internationale.

Un parcours exceptionnel dans la musique et le cinéma

Né à Harlem le 1er mars 1927 d’une mère jamaïcaine et d’un père martiniquais, Harry Belafonte a grandi entre les États-Unis et la Jamaïque, ce qui lui a permis de se familiariser très jeune avec les rythmes caribéens. Il commence sa carrière musicale en jouant dans des clubs de jazz à New York, avant de devenir rapidement un porte-parole du calypso grâce à ses nombreux succès. Sa voix envoûtante et son physique charmeur ont également fait de lui un acteur sollicité par Hollywood dès les années 1950.

Son apport à la musique et au cinéma ne s’est pas limité à sa propre réussite : il a également contribué à l’épanouissement de nombreux artistes noirs et à la lutte contre la ségrégation aux États-Unis.

Ses tubes les plus célèbres

  • Day-O (Banana Boat Song)
  • Mathilde
  • Île au soleil
  • Jamaïque Adieu
  • Essaie de te souvenir
  • Femme à la noix de coco

Un militant engagé pour les droits civiques

En plus de sa carrière artistique, Harry Belafonte s’est également illustré par son engagement politique et social. Proche de Martin Luther King, il a été un fervent défenseur des droits civiques et un acteur majeur du mouvement des années 1950 aux États-Unis. Il a notamment participé activement à la lutte contre la ségrégation raciale et à l’amélioration des conditions de vie des Afro-Américains.

Au cours de sa vie, il a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses actions en faveur des droits de l’homme, notamment le Kennedy Center Honors en 1989 et la Médaille d’or du Congrès en 2014.

Des rencontres marquantes dans son combat pour les droits civiques

  • Martin Luther King
  • Rosa Parks
  • Nelson Mandela
  • John F. Kennedy
  • Malcom X

Une vie entière dédiée à la justice sociale et à la paix

Au-delà de son engagement pour les droits civiques aux États-Unis, Harry Belafonte s’est également impliqué dans de nombreuses causes humanitaires à travers le monde. Il a notamment été ambassadeur de bonne volonté pour l’UNICEF et a œuvré en faveur des enfants défavorisés, des réfugiés ou encore des victimes de catastrophes naturelles.

Harry Belafonte restera à jamais gravé dans la mémoire comme un artiste talentueux et un homme engagé, qui aura marqué son époque par sa musique, ses combats et sa générosité. Sa disparition laisse un grand vide dans le monde du spectacle et celui de la lutte pour les droits de l’homme, mais son héritage demeure intact et continuera d’inspirer les générations futures.