Poutine rapproche la menace nucléaire de l’Union européenne

0
501

Armes nucléaires tactiques en Biélorussie

Selon une annonce faite par le président russe Vladimir Poutine à la télévision, Moscou a décidé d’installer des armes nucléaires tactiques sur le territoire de la Biélorussie, sa plus proche alliée, aux portes de l’Europe. Les missiles Iskander ont déjà été transférés en Biélorussie et dix avions sont prêts à utiliser ce type d’arme.

Risques et conséquences

Face à cette situation, gouvernements et experts occidentaux tentent de relativiser les conséquences de cette décision, sans pour autant exclure des risques d’escalade. La présence de ces armes nucléaires tactiques en Biélorussie place la Pologne à portée de tir.

L’Union européenne discute de la guerre en Ukraine

Les dirigeants de l’Union européenne se réuniront jeudi pour discuter de la guerre en Ukraine avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Ils doivent approuver un plan visant à accroître l’approvisionnement d’obus d’artillerie à Kyiv. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré : “Nous réaffirmerons, comme toujours, notre engagement inconditionnel à aider l’Ukraine”.

Soutien humanitaire et militaire

  • La mesure humanitaire visant à sécuriser l’exportation de céréales ukrainiennes via la mer Noire sera discutée lors d’un déjeuner de travail avec Antonio Guterres.
  • Le président ukrainien, Volodimir Zelensky, fera le point sur la guerre par liaison vidéo.

Nouvelles sanctions contre la Russie

L’Union européenne a approuvé un nouveau train de sanctions destinées à frapper l’économie russe pour son invasion de l’Ukraine, qui a débuté il y a un an. Le 10e train de sanctions comprend :

  • Des restrictions plus strictes en matière d’exportation de technologies et de biens à double usage.
  • Des mesures restrictives ciblées contre les personnes et les entités qui soutiennent la guerre.

Appel à soutenir et amplifier l’aide militaire française et européenne à l’Ukraine

Une centaine d’intellectuels ont appelé vendredi à soutenir et amplifier l’aide militaire française et européenne à l’Ukraine, demandant à la gauche de ne pas renier le combat antifasciste qui fut l’honneur de son histoire. Ils estiment que l’Ukraine incarne la liberté des peuples face à une agression impérialiste et défend la démocratie, non seulement pour elle-même mais pour tout le continent européen.

Signataires de cet appel

Parmi les signataires figurent des dizaines de chercheurs et personnalités politiques, dont :

  • Le député européen Raphaël Glucksmann.
  • La Secrétaire nationale d’EELV Marine Tondelier.
  • Le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure.