En rébellion contre l’armée régulière russe, le chef de Wagner affirme avoir pris Rostov

0
473

La rébellion armée du groupe paramilitaire Wagner

Le président russe Vladimir Poutine fait face à une rébellion armée du groupe paramilitaire Wagner dirigé par Evguéni Prigojine. Ce dernier s’est ouvertement rebellé contre le Kremlin et menace de renverser Poutine. Les députés des deux chambres du Parlement en Russie ont appelé à soutenir le président et à consolider les forces pour faire face à cette menace.

Poutine dénonce la trahison d’Evguéni Prigojine

Vladimir Poutine a décrit la rébellion du groupe paramilitaire Wagner comme un coup de poignard dans le dos et accuse son chef d’avoir trahi la Russie. Il estime que cela représente une trahison envers le pays et le peuple et promet que les rebelles seront inévitablement punis.

Le chef de Wagner affirme être à Rostov-sur-le-Don

Evguéni Prigojine annonce ce matin qu’il se trouve à Rostov-sur-le-Don, siège du quartier général du commandement sud de l’armée russe d’où sont coordonnées les opérations militaires en Ukraine. Il assure avoir pris le contrôle de sites militaires, dont un aérodrome :

  • Il déclare que les avions militaires engagés dans l’offensive russe en Ukraine partent normalement de l’aérodrome pour remplir leurs tâches de combat.
  • Il ajoute qu’il n’y a aucun problème et que le principal point de commandement fonctionne normalement.

Poutine promet de punir les traîtres

Dans une adresse à la nation, Vladimir Poutine s’est adressé sans le nommer à Evguéni Prigojine, affirmant que la situation actuelle est une trahison provoquée par les ambitions démesurées et les intérêts personnels du chef de Wagner. Il a promis de punir ceux qui se sont rebellés contre la Russie et son peuple.

Quatre points pour comprendre la situation entre le groupe Wagner et le président Poutine

  1. Le groupe paramilitaire Wagner est en rébellion armée contre le régime de Poutine, menaçant de renverser le président russe.
  2. Evguéni Prigojine, chef de Wagner, a déclaré être à Rostov-sur-le-Don et affirme avoir pris le contrôle de sites militaires importants.
  3. Vladimir Poutine dénonce cette rébellion comme une trahison envers le pays et le peuple, et promet de punir les rebelles.
  4. Les députés des deux chambres du Parlement en Russie appellent à soutenir Poutine face à cette menace et à consolider les forces du pays.

La réaction internationale

Alors que la situation entre le groupe Wagner et le président Poutine continue de se détériorer, la communauté internationale observe avec inquiétude les événements en Russie. Les conséquences de cette rébellion pourraient avoir un impact significatif sur la stabilité régionale et mondiale, notamment en ce qui concerne les opérations militaires en Ukraine.